Occuper votre Padda

Soyons clair, un padda, pour être heureux, doit avoir un maximum d’interaction avec son entourage. Mais lorsqu’il se retrouve seul, il doit apprendre à s’occuper.

On ne peut pas être en permanence avec son Padda, c’est en tout cas illusoire de le penser. Il ne s’agit pas non plus d’affecter par exemple une ou deux heures d’occupation quotidienne avec son oiseau car c’est rarement possible. Ce n’est pas en ces termes qu’il faut aborder la question. Il faut lui apprendre à occuper son temps, de façon autonome, tout en le plaçant au cœur de la vie familiale et en multipliant des interactions courtes, fréquemment dans la journée.

Doucher votre Padda

Tout les jours, c’est extrêmement bénéfique à tout point de vue, tout d’abord parce qu’une fois douché, votre oiseau va se régaler en passant un long moment à se lisser les plumes et à se sécher. De plus, la douche a un effet calmant sur votre oiseau et il n’est pas rare, une fois sec, de voir un padda entamer une petite sieste.

L'alimentation

Nourrissez votre oiseau 2 fois par jour afin de créer deux temps forts dans la journée.Présentez lui les aliments dans des distributeurs plutôt que dans des gamelles. Dans la nature, les paddas passent beaucoup de temps à se nourrir : l’idée est de tout faire pour reproduire ce comportement naturel.

Placez un distributeur alimentaire dans le coin de la cage, un autre pour les fruits et légumes, par exemple accroché au toit et n’oubliez pas l’eau fraîche dans une troisième gamelle. Votre padda va dépenser de l’énergie pour chercher ses aliments et ceci 2 fois par jour ce qui va longuement l’occuper et le divertir. Surtout, modifiez le plus possible les emplacements pour éviter la routine et changer les distributeurs pour ne pas qu’il s’y habitue trop vite.

Les jouets

La troisième habitude à mettre en place est de lui proposer un jouet. C’est un point incontournable, qui rend des services immenses à votre oiseau. Placez un seul jouet, dans la cage de votre padda. Il va jouer avec, le grignoter, le retourner, et se défouler dessus…et cela peut prendre plusieurs heures de bonheur.

Au bout de quelques jours, selon l’humeur de votre oiseau, il va se lasser et abandonner son jouet. Retirez le, présentez lui un nouveau pour l’exciter et donnez le lui. Vous pourrez bien sûr lui représenter le premier jouet d’ici une semaine ou deux, avec le même effet et la même excitation.

Il faut donc avoir plusieurs jouets, par exemple dans un coffre et les faire tourner. Surtout, ne remplissez pas la Buul de jouet, cela réduit l’espace vital de votre padda et c’est strictement inutile car il se lassera sans aucun doute de l’ensemble.

Les jouets sont indispensables, ils font partis de l’attirail minimum pour occuper un padda. Vous pouvez les fabriquer vous-même ou vous en procurer, mais surtout variez les formes, les couleurs, les matériaux, bref, créez la surprise. Certains de nos oiseaux peuvent passer plusieurs heures par jour à s’exciter sur un jouet…c’est exactement le but recherché.

Vivez avec votre padda

C’est une autre habitude facile à mettre en place : vivez avec votre padda et placez-le au cœur de la vie familiale. Par exemple, prenez vos repas avec lui, surtout ne l’isolez pas. S’il s’agit du déjeuner, donnez-lui quelques fruits et légumes dans un distributeur, il sera heureux de partager son repas avec vous. Lorsque vous prenez un apéro, incluez le ! Si vous jouez au carte, associez le ! Si vous jouez du piano, prenez le sur votre épaule ! Prenez une douche avec lui, emmenez le en voiture pour faire une course, bref, tout ce qui favorise les interactions et qui brise la routine est bienvenu.

N’hésitez pas non plus à jouer avec votre padda et à l’éduquer.Par exemple, faite une ou deux séances de training par jour, une ou deux minutes de step up ou de rappel suffiront, mais vous pouvez aussi jouer avec lui, avec un jouet ou avec un aliment. Vous renforcerez les liens avec votre oiseau tout en créant les interactions nécessaires à son équilibre.

Comme vous pouvez le voir, ces petites astuces sont extrêmement simples et prennent très peu de temps à mettre en place mais permettent d’éviter l’ennui et tous les troubles de comportement qui vont avec. Occuper un Padda est donc essentiellement un état d’esprit, c’est simplement admettre que votre oiseau fait partie de la famille.

Et enfin, si tout cela ne suffit pas, vous devrez probablement offrir un compagnon à votre protégé…

Occuper votre Padda

Soyons clair, un padda, pour être heureux, doit avoir un maximum d’interaction avec son entourage. Mais lorsqu’il se retrouve seul, il doit apprendre à s’occuper.

On ne peut pas être en permanence avec son Padda, c’est en tout cas illusoire de le penser. Il ne s’agit pas non plus d’affecter par exemple une ou deux heures d’occupation quotidienne avec son oiseau car c’est rarement possible. Ce n’est pas en ces termes qu’il faut aborder la question. Il faut lui apprendre à occuper son temps, de façon autonome, tout en le plaçant au cœur de la vie familiale et en multipliant des interactions courtes, fréquemment dans la journée.

Doucher votre Padda

Tout les jours, c’est extrêmement bénéfique à tout point de vue, tout d’abord parce qu’une fois douché, votre oiseau va se régaler en passant un long moment à se lisser les plumes et à se sécher. De plus, la douche a un effet calmant sur votre oiseau et il n’est pas rare, une fois sec, de voir un padda entamer une petite sieste.

L'alimentation

Nourrissez votre oiseau 2 fois par jour afin de créer deux temps forts dans la journée.Présentez lui les aliments dans des distributeurs plutôt que dans des gamelles. Dans la nature, les paddas passent beaucoup de temps à se nourrir : l’idée est de tout faire pour reproduire ce comportement naturel.

Placez un distributeur alimentaire dans le coin de la cage, un autre pour les fruits et légumes, par exemple accroché au toit et n’oubliez pas l’eau fraîche dans une troisième gamelle. Votre padda va dépenser de l’énergie pour chercher ses aliments et ceci 2 fois par jour ce qui va longuement l’occuper et le divertir. Surtout, modifiez le plus possible les emplacements pour éviter la routine et changer les distributeurs pour ne pas qu’il s’y habitue trop vite.

Les jouets

La troisième habitude à mettre en place est de lui proposer un jouet. C’est un point incontournable, qui rend des services immenses à votre oiseau. Placez un seul jouet, dans la cage de votre padda. Il va jouer avec, le grignoter, le retourner, et se défouler dessus…et cela peut prendre plusieurs heures de bonheur.

Au bout de quelques jours, selon l’humeur de votre oiseau, il va se lasser et abandonner son jouet. Retirez le, présentez lui un nouveau pour l’exciter et donnez le lui. Vous pourrez bien sûr lui représenter le premier jouet d’ici une semaine ou deux, avec le même effet et la même excitation.

Il faut donc avoir plusieurs jouets, par exemple dans un coffre et les faire tourner. Surtout, ne remplissez pas la Buul de jouet, cela réduit l’espace vital de votre padda et c’est strictement inutile car il se lassera sans aucun doute de l’ensemble.

Les jouets sont indispensables, ils font partis de l’attirail minimum pour occuper un padda. Vous pouvez les fabriquer vous-même ou vous en procurer, mais surtout variez les formes, les couleurs, les matériaux, bref, créez la surprise. Certains de nos oiseaux peuvent passer plusieurs heures par jour à s’exciter sur un jouet…c’est exactement le but recherché.

Vivez avec votre padda

C’est une autre habitude facile à mettre en place : vivez avec votre padda et placez-le au cœur de la vie familiale. Par exemple, prenez vos repas avec lui, surtout ne l’isolez pas. S’il s’agit du déjeuner, donnez-lui quelques fruits et légumes dans un distributeur, il sera heureux de partager son repas avec vous. Lorsque vous prenez un apéro, incluez le ! Si vous jouez au carte, associez le ! Si vous jouez du piano, prenez le sur votre épaule ! Prenez une douche avec lui, emmenez le en voiture pour faire une course, bref, tout ce qui favorise les interactions et qui brise la routine est bienvenu.

N’hésitez pas non plus à jouer avec votre padda et à l’éduquer.Par exemple, faite une ou deux séances de training par jour, une ou deux minutes de step up ou de rappel suffiront, mais vous pouvez aussi jouer avec lui, avec un jouet ou avec un aliment. Vous renforcerez les liens avec votre oiseau tout en créant les interactions nécessaires à son équilibre.

Comme vous pouvez le voir, ces petites astuces sont extrêmement simples et prennent très peu de temps à mettre en place mais permettent d’éviter l’ennui et tous les troubles de comportement qui vont avec. Occuper un Padda est donc essentiellement un état d’esprit, c’est simplement admettre que votre oiseau fait partie de la famille.

Et enfin, si tout cela ne suffit pas, vous devrez probablement offrir un compagnon à votre protégé…

Partager l'article :