Le vol à l'extérieur

Introduction et mise en garde

Le vol à l’extérieur est une discipline appelée vol libre. C’est une pratique à laquelle tout possesseur d’oiseau a réfléchi. Avant toutes choses, il y a un point fondamental à retenir : avant d’être une pratique c’est surtout une philosophie. En effet, certains propriétaires veulent offrir une vie pleine d’aventures à leurs Paddas en les laissant les suivre partout à chaque instant. Lorsque d’autres préfèrent garantir à leurs oiseaux une grande sécurité.

Ces deux choix sont parfaitement légitimes et dans aucun de ces cas le bien-être psychologique de l’oiseau sera remis en cause. Cependant, lorsque l’on fait le choix d’offrir à son oiseau le vol libre, il faut s’y tenir en faisant confiance à son Padda et en se contrôlant. Pas question de succomber à la panique si votre Padda part à quelques mètres de vous ! Cela pourrait provoquer une peur extrêmement forte chez l’oiseau en lui faisant perdre ses moyens et risque fortement de le faire partir.

Le vol libre comporte des risques : la perte de son oiseau, l’attaque d’un prédateur etc… il faut donc bien y réfléchir. De plus, il nécessite un grand temps de préparation.

Les 5 conditions obligatoires

    1. Attendre 1 an de vie commune avec l’oiseau.
    2. Avoir un lien extrêmement fort avec son Padda.
    3. Le rappel doit être parfaitement exécuté sans aucune hésitation.
    4. L’oiseau doit parfaitement connaître l’environnement dans lequel vous. voulez le sortir cet environnement ne doit comporter aucun danger pour votre Padda.

Les risques

Lorsque vous entrainez un oiseau au vol libre, vous n’avez pas entre les mains un avion télécommandé, au contraire ! Vous êtes avec une créature intelligente qui agit quelques fois comme elle en a envie. Un entrainement réussi doit permettre de coordonner nos intentions avec celles du Padda.

Mais quelques fois, des évènements vont intervenir et nous faire perdre le contrôle. Il n’y a aucun moyen de savoir si un prédateur arrivera dans la zone de vol qui effraie votre oiseau et le poussera à s’enfuir. Cependant, il est possible de limiter les risques de le perdre.

Les étapes clés

Cliquez sur les + pour lire les détails

Tous les Paddas ne sont pas égaux au niveau de la facilité d’apprentissage. Pensez donc à nous préciser votre volonté à pratiquer le vol libre lors de notre 1er entretien téléphonique. 

Le rappel et la commande du Step up sont fondamentaux. Ces entraînements sont faciles à mettre en place, ils consistent à faire revenir votre Padda même s’il est perché. Ainsi, en cas d’envol intempestif à l’extérieur, vous avez toutes les chances de récupérer votre oiseau en l’appelant. 

Nos Paddas ont déjà appris le rappel depuis leur plus jeune âge. C’est un avantage non négligeable pour pratiquer le vol libre. Cependant, ATTENTION il arrive que lors de la période d’adolescence, le Padda teste vos limites en refusant de s’exécuter. Si vous ne travaillez pas le rappel, votre Padda délaissera cet entrainement. Pour cette raison, le rappel doit être travaillé tous les jours, même quelques minutes. 

Réapprendre le rappel à un oiseau :

Apprendre le rappel à son oiseau n’est pas compliqué surtout que votre Padda l’a déjà appris. Il vous suffit de suivre un exercice très simple. 

Etape 1 : le step up 

Cette étape a pour but d’ancrer le mot utilisé pour le rappel à votre Padda (dans cet exemple “tu viens”) afin de lui faire comprendre ce que vous attendez de lui. Il suffira de quelques répétitions de cette étape afin qu’elle soit ancrée. 

Etape 2 : le rappel 

Une fois que votre Padda maîtrise parfaitement l’étape 1, vous pouvez passer à l’étape 2 :

L’étape deux consiste à faire venir l’oiseau vers vous en volant sur une courte distance. S’il y parvient répétez l’entraînement jusqu’à parfaite compréhension. S’il n’y arrive pas, rapprochez vous jusqu’à ce qu’il y arrive et réessayez plus tard. 

Il ne faut jamais terminer une séance d’entraînement sur un échec. Revenez donc au point maîtrisé par votre Padda afin de terminer la séance, et surtout : FELICITEZ LE.

Dernière étape : 

Reculez de plus en plus, sans bruler les étapes jusqu’à être très loin de votre Padda. Continuez en respectant la règle précédente “ne jamais terminer sur un échec”. 

Tout être vivant est conditionné pour partir loin du danger. Si vous n’apprenez pas à votre Padda à se contrôler, vous avez de grande chance de le voir s’envoler dès qu’il aura peur de quelque chose. 

Pour cela, le plus simple est de lui apprendre un mot d’alerte “attention” et de l’associer avec un événement anxiogène. Nous avons développé une petite technique : dire “attention” puis  faire tomber un balais. Répétez cette opération jusqu’à ce que votre Padda reste sur votre épaule malgré la peur.

Dès que les conditions météorologiques le permettent, mettez votre Padda dehors dans sa cage de transport et n’hésitez pas à perpétuer l’entraînement du “attention”. Par exemple si un oiseau ou tout autre chose s’approche dite lui “attention”. Variez les emplacements au maximum afin que votre Padda s’imprègne des lieux.